Boucher Sébastien de Cottenchy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Boucher Sébastien de Cottenchy

Message  Pied Rouge le Lun 2 Nov - 17:31

Je viens de retrouver ce document qui était dans mes archives, et je me permet de le diffuser afin que toute personnes puissent voir et lire ce document d'époque.

Voilà le document ci joint :






Voilà ce que dit le document ci joint :


« Le contingent de Cottenchy fut certainement considérable. Nous allons avoir à parler d’une personnalité qui précisément à surgit à cette époque, personnalité remarquable si l’on tient compte de son extraction basse et de l’honneur que son patriotisme soutenu a déversé sur notre pauvre petit village.


Sébastien Boucher


Il avait 15 ans ; c’était le porcher du village. Il conduisait exclusivement les cochons et j’y insiste pour mieux montrer l’enrichissement de sa fonction par rapport à celle du pâtre ordinaire et aux yeux mêmes des autres paysans que l’on entend souvent désigner cette fonction sous le pléonasme de « porcher de cochon » qui paraît compléter mieux le dégoût de leur pensée. Le malheureux ne savait pas lire, personne ne le savais alors ! Mais il avait du cœur, cela lui suffisait pour sentir l’amour de la patrie et pour comprendre les nobles sentiments qui en découlent. Il est glorieux pour la conscience humaine de voir monter si haut un enfant du peuple au regard des oppresseurs de tant de siècles inactifs devant le danger.

Boucher fut un des premier à s’enrôler.
Nous avons eu la curiosité de suivre cette odyssée d’un héros, pendant 23 ans, à travers le monde. Par ordre du ministre de la guerre, si il nous à été transmis un certificat, extrait des registres matricules du ministère, pour être inséré dans notre ouvrage.

Voici cette belle page :

Par ordre du ministre de la guerre, le chef de service certifie que les registres matricules et documents déposés aux archives de la guerre a été extrait ce qui suit en ce qui concerne Boucher (François Sébastien) fils de François et de Marie Anne Demarsy, né le 20 janvier 1776 à Cottenchy (Sommes) :

Volontaire au 3° bataillon du Nord le 16 Septembre 1791 ;
Passé au 104° régiment d’infanterie le 30 Septembre 1793 ;
Sergent à la 183° demi Brigade d’infanterie le 4 Septembre 1794 ;
Passé avec son grade à la 59° demi Brigade d’infanterie de ligne le 29 Décembre 1798 ;
Passée aux Grenadier à pied de la garde des consul (devenue garde Impériale) le 25 Septembre 1801 ;
Caporal le 24 Septembre 1803 ;
Sergent le 17 Mai 1806 ;
Passé avec son grade aux Fusilliers Grenadiers, le 1° Janvier 18007 ;
Sergent Major le 5 décembre 1807 ;
Lieutenant en 2° au 1° régiment de tirailleur le 19 Avril 1811 ;
Passé au 2° régiment de Grenadier à pied le 24 Juin 1811 ;
Capitaine au régiment des pupille le 6 Décembre 1811 ;
Passé au 148° régiment d’infanterie de ligne le 7 Mai 1813 ;
Décédé le……. (sans date).

Campagnes :
1792-1793-1794 et 1795 Armée du nord ; 1796-1897- et 1898 Ouest ;
1800 et 1801 Italie ; 1804 Côtes de l’Océan ; Vendémiaire au XIV, 1805,1806 et 1807 Grande Armée ; 1808 Espagne ; 1809 Allemagne ; 1810 et 1811 Espagne ; 1812 Russie ; 1813 Saxe


Décorations :
Membre de la Légion d’Honneur le 7 Juin 1808.
Suivent les signatures.




L’on voudra bien faire avec nous quelques remarques : De 1791 à 1807, (16 ans) Boucher fait la guerre dans tous les pays d’Europe, aux quatre points cardinaux . Enfin il a appris à lire et écrire suffisamment pour faire un Sergent-Major ; C’est en cette qualité qu’il est décoré, sur le champs de bataille, le 7 Juin 1808.

Plus tard officier, à différents titre et très brillant, il prend part aux plus périlleuses campagnes et notamment à celle de 1812 en Russie, d’ou si peu sont revenus. Boucher fait la campagne de Saxe en 1813 ; il est à Lutzen, Bantzen, Leipzig ou il trouve la mort.

La feuille matricule n’indique pas la date de son décès. Mais de nombreux compatriotes étaient là en même temps qui ont raconté dans le pays le rôle glorieux joué par lui dans cette malheureuse campagne.
Boucher, paraît il, était personnellement connu de l’Empereur pour avoir séjourné longtemps dans les régiments de la Garde et dans le régiment des Pupilles, qui n’était autre que la jeune garde, c’est lui qui reçut l’ordre de faire sauter le pont de l’Elster. C’est là un fait de tradition chez nous et rapporté par de nombreux sous officiers. La consigne sans doute consista plutôt à protéger le génie dans cette manœuvre doit le résultat devait être si désastreux.

Quoiqu’il en soit des conséquences, elles n’enlèves rien au mérite du brillant officier auquel Cottenchy a donné le jour et qu’avait enflammés, rappelons le, le puissant Génie de la Révolution.

Nous n’avons à mettre en relief, pour Cottenchy, nous l’avons dit, que des faits de ce genre, n’ont ils pas leur importance ? C’est ce qui nous a semblé.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boucher Sébastien de Cottenchy

Message  le scribe le Lun 2 Nov - 19:36

Super ce document. What a Face bounce bounce est-ce une archive familiale ? study

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boucher Sébastien de Cottenchy

Message  Pied Rouge le Mar 3 Nov - 0:13

non mon cher ami.

Ce document je l'ai stocké dans mes archives depuis 2 ans suite à la diffusion d'un de mes anciens camarade nommé Le Goret du 4° RIL 2° B dont je faisais parti en rentrant dans le monde de la reconstitution.

J'ai bien sur appelé cette personne pour lui demander l'autorisation de sa diffusion, comment il l'a découvert et la date de son ecriture.

Celui ci doit être date de 1870, et c'est par les recherches dans les archives de son village (cottechy 80) qu'il l'a redécouvert, ce fameux et superbe document.

Je l'en remercie encore.....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boucher Sébastien de Cottenchy

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum