Et , toi , citoyen de la république , souviens-toi ....!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et , toi , citoyen de la république , souviens-toi ....!!

Message  franck le chouan le Mar 6 Avr - 15:57

> > « Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'Histoire, et les manuels scolaires perpétuent à leur façon le pathos des
> communiqués, les rancours tenaces des revanches et les orientations politiques des gouvernements victorieux. Les
> historiens s'efforcent « d'infléchir dans le sens de l'Histoire » comme si l'Histoire avait un autre sens que celui
> que lui façonne le vainqueur. L'exemple le plus représentatif de ce truquage à ellipses réside peut-être dans les
> chapitres consacrés à la guerre de Vendée, par les logographes de la République. Plus de trois cent mille morts sur
> une population de cinq cent mille habitants : qui donc a jamais cité ces chiffres ? Et l'action de la Convention est
> peut-être plus saisissante encore que le génie du détail plastique que part la dimension du charnier. Quel historien
> a jamais évoqué pour nous la « tannerie de peaux humaines » établie aux environs d'Angers, grâce à la technique de
> pointe d'un bienfaiteur de l'habillement militaire, le citoyen Pequel, médecin aux armées ? Grâce à lui les
> officiers de la République paradaient à Nantes avec des jambières de peaux de vendéens. Qui a parlé des ces
> officines autour de Clisson où on traitait la « graisse de brigandes » à partir de cadavres ? Qui mentionne le
> convoi d'arsenic saisi par Charrette à Palluau et destiné à empoisonner les puits de la Vendée ? Oubliées, les
> vapeurs asphyxiantes expérimentées dans les prairies de la Roche-sur-Yon. Oublié, le décret du Comité de salut
> public élaboré par le général Turreau pour assurer le « transfert de population » des survivants de cette race
> maudite et les remplacer par de « vrais républicains ». Si on additionne ces quelques recettes : peaux humaines,
> graisse de femmes, vapeurs délétères, arsenic et transfert de population, on peut constater que la Ier République a
> implanté en Vendée le microcosme du IIIe Reich. A l'avènement des colonnes infernales on peut dénombrer une
> trentaine d'Oradour avec les stigmates du genre : femmes et enfants grillés dans les églises. Il est vrai que les
> soldats étaient stimulés par des textes toniques et des proclamations vigoureuses : « Tirez sur tout ce qui passe,
> brûlez tout ce qui peut être brûlé, maisons, récoltes, habitants - faite en sorte que ni un homme, ni un animal ne
> puisse plus trouver sa subsistance sur cette terre pendant un an. » Et les grenadiers avaient du cour à l'ouvrage.
> Pour ne pas dire du ventre. Des milliers de « brigandes » ont trouvé une fin exemplaire dont on peut résumer le
> processus en deux phrases : Violées par une ou deux douzaines de soldats sur les bords de la route, le dernier
> satyre avait pour ordre de se muer en artilleur et de substituer à ses caresses une cartouche explosive. La «
> brigande » devenue mine vivante passait en gerbes de feu des violences de l'amour aux éclats de la mort. Aux Epesses
> et à Montournais, comme le bois de chauffage était humide en cet hiver 94, le général Amey décida de prendre pour
> combustible 23 femmes et enfants qui furent jetés vivants dans les fours à pain. Les représentants de la Convention
> Morel et Carpenty écrivent à Paris : « Les cris de ces misérables ont tant diverti les soldats et Turreau qu'ils ont
> voulu continuer ces plaisirs. Les femelles de royalistes venant à manquer, ils ont jeté dans les fours les épouses
> de patriotes. Ainsi la veuve Pacaud avec ses quatre petits enfants.C'est avec désespoir que nous vous écrivons, mais
> il est urgent que tout ceci cesse. ».
> > Terminons ce prodigieux palmarès si méconnu des historiens de l'Education nationale, par un raffinement japonais :
> « la femme Naudet, des Ardillets-en-Soullans, grosse de six mois a été accouchée au sabre et les hussards ont jeté
> de l'avoine pour combler ce ventre ouvert et ruisselant. Leurs chevaux y sont venus brouter le picotin de la
> Convention. Claude Barma va porter à l'écran le tragique et beau « Charrette » de Michel de Saint-Pierre. Osera-t-il
> ouvrir et rallumer en studio les ventres des grossesses et les fours à pains des Epesses sans rallumer des querelles
> et rouvrir des plaies. ». affraid Embarassed No affraid

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et , toi , citoyen de la république , souviens-toi ....!!

Message  le scribe le Mar 6 Avr - 19:39

Que de vérités terrifiantes dans ce texte ... pale .

Mais seul bémol, des historiens ont fait des travaux très complets et sans fioritures, je pense au regretté Pierre Chaunu (qui disait que c'est en vendée que sont nées les abominations du XXème siècle telles que les atrocités nazies et communistes), à Alain Gérard, auteur du magnifique livre : "Par principe d'Humanité ..La Terreur et la Vendée", à Reynald Seicher : "La Vendée-Vengée", ...non, les historiens actuels n'ont pas oublié la Vendée et son martyr ... et celui qui veut en savoir plus sur cette période peut le faire avec leurs ouvrages.
study

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum