Jullien, capitaine à la 75e demi-brigade et aide de camp de Bonaparte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jullien, capitaine à la 75e demi-brigade et aide de camp de Bonaparte

Message  ljullien le Lun 12 Déc - 21:23

Bonjour à tous !

Je tenais tout d’abord à féliciter les organisateurs de ce forum. J’ai adoré le parcourir, je l’ai trouvé facile d’accès et très intéressant avec souvent des intervenants pertinents.

Je me permets de déposer un message sur ce forum car j’ai cru comprendre qu’il avait sur ce forum des « spécialistes » de la 75ème demi-brigade d’infanterie. Je m’intéresse, moi aussi, depuis quelques temps à ce régiment et plus particulièrement à sa période « campagne Égypte ». En effet, à cette époque, un de mes aïeuls intégra ce célèbre régiment. Il s’agit de Thomas Prosper Jullien, dont vous pourrez trouvez une brève biographie sur wikipédia.

Passé capitaine à la 75e demi-brigade le 5 octobre 1796, Bonaparte l’attache à son État-major et le nomme aide de camp le 9 avril 1798. Il suit Bonaparte en Egypte où il est tué, 15 jours seulement après son arrivée. En effet, le 30 juillet 1798, Bonaparte apprend surpris que la flotte française est toujours amarrée dans la rade d’Aboukir exposée à une attaque anglaise. Redoutant une destruction de la flotte française (l’avenir lui donnera raison), il charge, le jour même, le capitaine Jullien de réitérer ses ordres à l’amiral Brueys de se réfugier dans le port d’Alexandrie. Jullien, escorté par une quinzaine d’hommes (dont un officier) du 1er bataillon de la 75ème demi-brigade, quitte le Caire pour Aboukir. Malheureusement, le 2 août, il est massacré avec toute son escorte près du village d’Alqam (ou Alkam), à 70km du Caire.

Le général Bonaparte, apprenant la mort de son aide de camp, charge le général Lanusse de diriger une expédition punitive contre le village coupable. Deux témoignages seulement relatent cet évènement.
Bourienne : « On ne trouve d’autres traces de ce funeste évènement qu’un bouton de veste dans la poussière d’une hutte, situé non loin d’Alkam. Ce bouton portait le numéro du corps qui avait fourni l’escorte »
Capitaine Joseph-Marie Moiret de la 75ème demi-brigade : « [à Alqam] la fureur du soldat s’exerça sur un vieillard et une vielle femme chez qui l’ont trouva des habits français ensanglantés ».
Mais rien ne mentionne que les corps de Jullien et ses hommes aient été retrouvés…. Pourtant Ida de St Elme révèle dans ces mémoires que le capitaine Jullien aurait été enterré dans un jardin du Caire : « Je crois que c’est le général Julien [capitaine Jullien] qu’on a enterré au jardin du quartier franc du Caire ».

Afin de compléter cette petite enquête, j’aurais aimé savoir si parmi vous, une personne posséderait plus de détail sur cet épisode ou si elle connaitrait l’identité des autres soldats de la 75e mort ce jour là afin de savoir éventuellement si leurs corps ont été retrouvés.
Il semble qu’il soit question de l’enquête engagé pour retrouver les coupables dans le « journal de ma campagne dans l’armée dite de méditerranée » du chef de brigade Laugier…

J’espère que votre expertise sur la 75e pourra m’apporter quelques informations complémentaires et je vous remercie d’avance pour toute l’aide que vous pourrez me donner.

Laurent

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jullien, capitaine à la 75e demi-brigade et aide de camp de Bonaparte

Message  Pied Rouge le Sam 17 Déc - 20:00

Bonsoir LJulien.

Sachez que je suis le Président de l'Association et que ma passion et de refaire et de garder en mémoire sur des bivouacs ou des défilés ou encore mieux des combats sur la période de 1789 à 1815, ou le 75 ème de ligne à fini la période sous l’Empereur des Français. Je fais comme certaines personnes ce que nous nommons de la Reconstitution Historique. C'est donc avec une joie que je vous donne sans vouloir vous en offusquer mes recherches d'après un document que je détient depuis 1 ans rédigé par un officier qui c'est certainement mis à rechercher des informations venant de sources au Ministère des Armées Section Documentation (à Vincennes d'après mes propres informations).

Donc Malgré mes recherches sur ce fameux document trouvé sur Internet qui donne des dates du règne de Charles VII à la dissolution du régiment en 1984 (sourde Wipikédia), je vous livre le texte brute du livre.

Extrais du document à la date que vous recherchez, et je vous pars un peu et j'ai passé les dates qui vous interesse.

"Le même jour (20 juillet), Bonaparte livra la célèbre bataille des Pyramides. La cavalerie des Mameluks vint échouer devant les divisions Desaix et Reynier. Les divisions Bon et Menou, soutenues par la division Dugua, s'emparèrent d'Embabeh,
qu'elles enlevèrent au pas de charge. 1,500 Mameluks, 40 canons et 1,500 chameaux tombent en notre pouvoir.

Le 26, le général Lannes fut appelé au commandement de la division Menou j il fut remplacé à la tète des 25° et 75° demi-brigades par le général Verdier.

Jusqu'à la fin du mois de juillet, la division Dugua occupa Boulak.

Le 27, un détachement composé d'un peloton de dragons et d'un bataillon de la 75°, sous les ordres du général Murât, se rendit dans la province de Kélioubé, pour l'organiser et y maintenir la tranquillité.

Combat de Salihieh. — Le 9 août, la division Dugua, qui jusqu'alors était restée à Boulak, reçut l'ordre d'aller occuper Salihieh. Pendant sa route, elle passa à Mansourah; pour venger le meurtre de 60 hommes de la 13° demi-brigade et 60 du 18° dra- gons, le général se fît livrer deux Turcs de marque, qu'il fît exécuter sur le champ.

Arrivé devant Salihieh, Bonaparte, qui avait avec lui les trois divisions Dugua, Bon et Reynier, rencontre les troupes turques.
Ibrahim-Bey, surpris par nos tirailleurs, n'eut que le temps de prendre la fuite avec précipitation (11 août). "


Je suis désolé mais aucune information n'a été relaté sur votre ancêtre, ni le fait qui vous a été rapporté, et j'ai même rechercher le nom sur les effectifs de morts su cette période et rien de rien.

Mais de votre côté si vous avez des éléments qui pourrait me donner des infos sur votre aïeul et d'autres sur ce régiment que je représente je serais heureux de le publier avec votre accord.

Cordialement.
Salutation Révolutionnaire et Impériale.
Georges Le Masson dit "Pied Rouge".


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jullien, capitaine à la 75e demi-brigade et aide de camp de Bonaparte

Message  ljullien le Lun 19 Déc - 12:33

Bonjour et Merci "Pied Rouge",

J'avais moi aussi consulté cet ouvrage sans rien trouvé sur cet évènement.

Concernant la recherche d'informations sur les activités du 75e de ligne lors de la campagne d’Égypte de Bonaparte, je vous conseille les "Mémoires sur l'expédition d’Égypte" de Joseph-Marie MOIRET, capitaine à la 75e demi-brigade de ligne. C'est d'ailleurs de ce livre que je tire une grande partie des informations transmises plus haut. J-M Moiret a tenu pendant toute la campagne un cahier où il notait les évènements auxquels il participait. C'est une mine d'informations précieuse sur la vie des soldats du 75e durant cette période. Il y décrit les combats et batailles, mais également l'avais des simples soldats sur cette campagne. Pour ceux qui serait intéressé par l'achat de l'ouvrage, il est actuellement en vente sur priceminister.com pour moins de 5 euros. Je peux, pour ceux qui ne sont pas encore inscrit sur pricminister, leur faire profiter d'un bon d'achat de 7 euros (me contacter par mail ljullien[@]hotmail[.]fr )

Pour ceux qui aimerait en savoir plus sur Thomas Prosper Jullien, toutes les informations biographiques sont disponibles sur wikipédia :
"À 19 ans, Thomas Prosper Jullien est nommé sous lieutenant au régiment d’Aquitaine qui devient ensuite le 35e Régiment d’Infanterie. Six mois plus tard, il est promu lieutenant (1792) et remplace St Hilaire. Au siège de Toulon (septembre – décembre 1793), Thomas Prosper rejoint Bonaparte comme lieutenant du 34e Régiment d’Infanterie et prend le commandement des chasseurs du deuxième bataillon. Il passe ensuite capitaine adjoint de l’adjudant général St Hilaire (1794) puis capitaine le 3 avril 1795. Avec St Hilaire, il rejoint alors l’Etat Major de l'armée d'Italie à Milan. Le 7 septembre 1796, Prosper se distingue au combat de Covelo et au passage des gorges de Brenta où il sera cité par Bonaparte en même temps que Duroc et Augereau. Le 5 octobre 1796, il passe capitaine à la 75ème demi-brigade d'infanterie de ligne. Bonaparte l’attache à son état major et à ce titre le jeune Prosper a plusieurs fois l’occasion de se rendre au domicile du général en chef, rue Chantereine. Il escorte Joséphine de Milan à Paris avec Junot et Louis Bonaparte. Il devient aide de camp de Napoléon Bonaparte le 9 avril 1798 mais la fin de la campagne d’Italie prend fin avant qu’il ait pu entrer en fonction. En 1797, Bonaparte le choisit pour accompagner Marmont dans son ambassade à Rome, afin d’y rencontrer le pape Pie VI, parce qu’il pense que cet officier de belle prestance possède les qualités de donner l’idée la plus avantageuse de l’armée française aux romains. Le 3 mai 1798, Bonaparte quitte Paris pour aller s’embarquer à Toulon. Joséphine accompagne son mari. Prosper est aussi du voyage. Il part pour l’Égypte le 19 mars 1798 et embarque avec Bonaparte sur « l’Orient ». Il est alors aide de camp de Bonaparte."

Il est à noter que la famille Jullien connaissait très bien Bonaparte. En effet, Joseph-Louis-Victor Jullien, frère de Thomas Prosper, futur général de Bonaparte, fut camarade de Bonaparte à Brienne et Auxonne. Lors de leurs permissions, Jullien et Bonaparte faisait la route ensemble et Bonaparte fut invité à passer la nuit dans la demeure des Jullien à Lapalud (Vaucluse) à plusieurs reprises. C'est à cette occasion qu'il rencontra le plus jeune frère Thomas-Prosper. Dans ces mémoires, l'Empereur a écrit à propos de son aide de camp : "je l'aimais beaucoup".

Bien à vous.
Laurent

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jullien, capitaine à la 75e demi-brigade et aide de camp de Bonaparte

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum